Une Marque bientôt centenaire

Dans les années 20, Jacques-André Lioté possédait une raffinerie d’essence : la marque Lioté.

Peu de temps avant la guerre, il revend sa société à Desmarais frères (la marque Azur qui deviendra Total). Il rachète alors une société fabriquant des moteurs à gazogène qui permettent à de nombreux automobilistes français de se déplacer pendant la guerre en utilisant un carburant original : le charbon de bois.

 

Après la guerre, Jacques-André Lioté devient un des pionniers de l’affichage en créant un vaste réseau de murs peints sur les ponts de chemin de fer.

Dans les années 60, dans un esprit d’avant-garde, Jean-Jacques Lioté, le fils du fondateur, lance les premières publicités lumineuses sur les toits de Paris.

Elles remplacent progressivement les murs peints, dont les vestiges restent visibles dans certaines villes de France.

A la fin des années 90, Lioté comprend l’intérêt pour les annonceurs des dispositifs hors normes et développe ainsi les toiles événementielles géantes sur les murs pignons ou sur les immeubles en rénovation.

En 1998, les réalisations pour Adidas au moment de la Coupe du monde de Football sont remarquées, originales et d’une qualité innovante, elles ont certainement participé à l’engouement des Français pour cette inoubliable compétition.

Dirigée pendant une quinzaine d’année par Pascal Giraux et reprise par sa fille Alix en 2011, la société est toujours indépendante à ce jour.